4 signes pouvant indiquer que quelqu’un est touché par el ‘ayn selon la Sunna authentique

El ‘ayn, ou le mauvais œil, est certes une vérité et tous les savants sont unanimes sur ce fait. Voici 4 signes tirés de la Sunna authentique pouvant indiquer qu’une personne est victime du mauvais œil.

one-176033_640
– Les traces noires sur le visage :

D’après Oum Salama RadiaLlahu ‘anha, le Prophète صلى الله عليه و سلم, a vu dans sa maison une esclave qui avait du noir sur son visage. Il a alors dit:

« Faites-lui Rouqiya car elle est certes atteinte de ‘ayn ».
Rapporté par l’imam Al-Boukhari, n°5739.

.

two-176034_640

– La maigreur :

D’après Asma Bint Oumeys RadiaLlahu ‘anha, le Prophète صلى الله عليه و سلم, a dit:

« Pourquoi est-ce que je voix les corps des fils de mon frère maigres? Sont-ils dans le besoin?

Elle a dit:

-Non, c’est la ‘ayn qui les a touché.

Le Prophète صلى الله عليه و سلم, a dit:

« Fais-leur Rouqiya ».
Rapporté par Muslim, n°2198.

.

three-176035_640

– Les pleurs excessifs de l’enfant :

D’après Aicha RadiaLlahu ‘anha, le Prophète صلى الله عليه و سلم, est rentré et a entendu un enfant pleurer alors il a dit:

« Qu’a votre enfant-ci à pleurer? Faites-lui rouqiya contre le ‘ayn ».
Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°1048

.

four-176036_640

– L’évanouissement :

D’après Abou Oumama Ibn Sahl Ibn Hanif, Amir Ibn Rabi’a رضي الله عنه est passé près de Sahl Ibn Hanif رضي الله عنه alors qu’il se lavait et il a dit:

« Je n’ai jamais vu avant aujourd’hui une peau blanche cachée du soleil comme celle-là. »
Alors Sahl s’est évanoui et tomba par terre.
On l’a apporté au Prophète صلى الله عليه و سلم, à qui on dit:

-Sahl s’est évanoui.
Le Prophète صلى الله عليه و سلم, a dit:

-Qui accusez-vous?
Ils ont dit:

-Amir Ibn Rabi’a.
Le Prophète صلى الله عليه و سلم, a dit:

-Pourquoi l’un d’entre vous veut-il tuer son frère? Si l’un d’entre vous voit chez son frère ce qui lui plait qu’il invoque la bénédiction en sa faveur. »

Puis il demanda de l’eau et a ordonné à Amir de faire le woudou (petites ablutions). Il a lavé son visage, ses mains jusqu’aux coudes, ses genoux et l’intérieur de son izar puis il lui a ordonné de lui verser l’eau dessus.
Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°3509 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Ibn Maja.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *